Cities remain silent

Les villes restent silencieuses

Mon esprit essaie toujours de comprendre ce qui se passe en ce moment. Les journées commencent à être belles et chaudes à l'approche du printemps, mais nous sommes coincés à la maison.

Cette photo montre comment nous passons nos journées d'une manière qui nous semble efficace. Non seulement nous essayons de créer quelque chose de beau, ce pour quoi nous n'avons pas eu beaucoup de temps ces derniers temps, mais nous voulons aussi aider les gens. Quelque chose de bon est sorti de cette situation.

Mars a toujours été le premier mois chaud de l'année en République tchèque et nous avons toujours été prêts à offrir nos produits aux premiers clients timides. Cette année est différente. Mars est arrivé, les rayons du soleil sont apparus, mais les rues de Prague ne sont remplies que de silence. Nous sommes pris par surprise et incertains de ce que l'avenir nous réserve. Heureusement, nous avons trouvé quelque chose pour soulager nos esprits inquiets. Je couds des masques en tissu et mon mari travaille sur des choses qui étaient habituellement trop longues à réaliser à cette époque de l'année.

Il crée des modèles de clips qui étaient cachés au fond de sa mémoire. Du temps et une bonne dose de concentration ont été nécessaires pour que ces clips prennent vie.

La pièce et le moment tant désirés sont apparemment arrivés. Je reste optimiste et m'en tiens au bon vieux dicton : tout nuage a son revers. Nous profitons donc du temps gagné dans cette situation pour créer quelque chose de nouveau et d'agréable pour les personnes qui ont toujours aimé ce que nous faisons et qui attendent peut-être nos idées. Nous faisons de notre mieux pour vous surprendre. Que la paix ordonnée ait un sens.

Laissez un commentaire